Le blogue de l'Équipe Morris

Communiquez avec nous au (514) 644-0000

  • Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles posté sur le site.
  • Connexion
    Identification Formulaire d'identification

Chauffage au bois à Montréal : Êtes-vous bien informé?

Posté par le dans Immobilier
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 432
  • Imprimer

Dès le 1er octobre 2018, dans les 19 arrondissements de la ville de Montréal, les foyers ou poêles à bois ne devront pas émettre plus de 2,5 grammes par heure (g/h) de particules fines dans l’atmosphère. À partir de cette date, les propriétaires d'installations de chauffage au bois non conformes devront les remplacer, les rendre moins polluantes ou décider de cesser de les utiliser, sauf lors de pannes d’électricité d’une durée de plus de trois heures.

 

Des normes strictes

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les foyers émettent des particules fines qui réduisent la qualité de l'air (elles sont responsables en grande partie des épisodes de smog) et qui sont cancérigènes. Les enfants, les personnes souffrant de maladies pulmonaires chroniques et les personnes âgées sont les plus vulnérables aux effets néfastes de cette fumée. Le seuil de 2,5 g/h est l'un des plus bas au monde. Grâce à cette nouvelle norme, près de 98 % des éléments toxiques seront éliminés de la fumée des cheminées; ces appareils sont si peu polluants qu'ils ne contribueraient plus à la formation de smog.

 

Il est donc possible de changer son installation existante pour un modèle respectant les nouvelles normes adoptées par la ville de Montréal ou opter pour l'électricité, le gaz naturel ou le propane comme source d'énergie.

 

L’inspection préachat

Parmi les quelque 50 000 propriétés montréalaises touchées, très peu ont converti les foyers au bois pour se conformer à la règlementation. C’est que l’opération est coûteuse : autour de 4000 $. Et avec la mise à niveau de la cheminée, elle peut facilement atteindre les 10 000 $.

 

Vous souhaitez acquérir une propriété dotée d’une installation de chauffage au bois? Sachez que l'examen de ce type d’appareils ne fait pas partie d'une inspection préachat effectuée par les associations d'inspecteurs. C'est au vendeur de démontrer, documents à l'appui, que son installation est conforme. Vous pouvez toutefois mandater un ramoneur certifié, membre de l'Association des professionnels du chauffage (APC), pour connaître l'état de l'installation.

 

Informez-vous auprès de votre courtier immobilier pour en savoir davantage sur cette nouvelle règlementation municipale.

 

Commentaires